Si vous commencez à me connaitre un tantinet vous savez ô combien la photo joue un rôle important dans ma vie. Tant l'histoire qu'elle raconte avant d'être prise, tant la magie à travers elle quand on la provoque, que les souvenirs qui émanent d'elle quand on la regarde a posteriori. 


Vous commencez à me connaitre ... et à surtout connaitre mes nouvelles petites habitudes. Sans devenir trop extrême, et surtout pas moralisatrice, j'instaure petit à petit de nouveaux rituels de consommation dans notre quotidien. En veillant à ce qu'ils matchent avec nos habitudes de vie. Dans mon article précédent sur nos premiers pas en transition écologique je vous racontais comment des petits efforts ont contribué à de grands changements au sein de notre maison. Aujourd'hui j'avais envie spécifiquement de vous écrire un article sur une nouveauté de taille : nous avons changé de fournisseur d'électricité ! On est passés du côté de la force verte.



Quand je vous avais écris l'article sur notre transition écologique, j'avais abordé brièvement le sujet des culottes menstruelles, j'attendais de tester avant de m'avancer.
Après un cycle d'utilisation, j'avais envie de débriefer ici et de vous donner mon avis.

Parce qu'il faut rendre encore plus service aujourd'hui aux jolies marques naissantes, qui ont besoin cruellement d'un coup de pouce pour se faire connaitre et continuer à perdurer malgré "tout ça".
Je parlerai aujourd'hui de The Simple Folk co, une adorable marque pour enfants venue tout droit d'Angleterre ayant pour crédo "minimal is magical". C'est plutôt vrai, en fait ! 




Bon. J'ai beau aimer écrire, rire, profiter, imaginer, créer. Je dois vous avouer que j'ai mal vécu ce confinement. Roh dis donc ! Il a fallu du temps pour que je mette des mots sur mes maux et des images sur mon ressenti. J'avais envie de vous en parler, de le textualiser. Je l'ai déjà partagé un peu sur Instagram mais j'avais envie d'en dire ici davantage... 



J'aurais même pu écrire "notre transition écologique dans la maison". On est loin d'une maison autonome tout ça tout ça, mais un jour peut être on tendra vers ça. On y pense en tous cas. On est profondément convaincus que les changements ne s'amorcent pas d'un coup d'un seul. Il faut du temps pour s'habituer à une nouvelle manière de consommer, sinon c'est tout droit vers l'échec et les mauvaises habitudes reviennent au galop.

Un post un peu différent de ce que j'ai l'habitude de proposer sur ce blog et pas tant que ça. Puisqu'il s'inscrit réellement dans ma manière d'être et de vivre.  En ces temps de confinement, vous êtes plusieurs à vous retrouver confrontés à des quêtes de solutions alternatives. J'échange régulièrement avec des copines qui sont dans la même préoccupation écologique (et économique) que moi. Au fil de ces interactions je me suis fais la réflexion que vous parler de ces changements pourrait peut-être en motiver certaines d'entre vous ! Pour que l'après confinement soit bénéfique pour notre jolie planète, pour une société moins tournée vers la surconsommation et revenir à l'essentiel. Mais aussi pour que notre quotidien ne soit plus rythmés par des poubelles qui s'accumulent et un réel respect de notre consommation. D'autant plus que nos "efforts" ne sont pas si compliqués que ça et qu'ils ont radicalement permis de limiter nos déchets au quotidien.
Je vous livre quelques changements amorcés chez nous depuis plusieurs mois/années !